L’allié insoupçonné de la perte de poids: L’indice glycémique!

Comme c’est la saison de la perte de gras, voici quelques infos qui pourraient vous aider dans cette quête.

Vous devez d’abord comprendre que la première cause et la principale, d’ailleurs, se situe dans votre assiette. Ensuite, viens l’exercice, le sommeil, l’hydratation, les suppléments et autres.
Pour améliorer votre voici un autre facteur qui peut avoir un impact mageur:

 

Le contrôle de l’indice glycémique

La qualité des aliments que vous choisissez à beaucoup d’importance. Vous devez commencer par choisir des aliments qui ont un indice glycémique allant de bas à moyen-bas. La meilleur façon de perdre du gras est de contrôler son insuline. Pour commencer, il faut comprendre ce que veux dire la sensibilité à l’insuline comparativement à la résistance à l’insuline!

Pour faire bref, disons que la résistance à l’insuline pourrait ressembler au diabète de type 2 et la sensibilité à l’insuline dénote un bon fonctionnement de votre pancréas. Ce ne sont pas des états fixes, ce qui veux dire que nous nous situons tous quelque part entre l’un et l’autre.

La manière la plus simple et efficace pour mesurer ce phénomène est de faire de test de glycémie (disponible dans la plupart des pharmacies). Un niveaux de glucose sanguin normal devrait se situer entre 70-100 mg/dl. Si vous vous dirigez lentement vers le diabète, le glucomètre devrait afficher un niveau de glucose sanguin entre 100 et 125 mg/dl . À partir de plus de 125 mg/dl, vous êtes diabètique.

 

Pour améliorer votre sensibilité à l’insuline

Ce que vous devez faire, c’est d’augmenter la quantité des aliments ayant un indice glycémique bas et moyens. Plusieurs chartes sont disponibles sur le web (centrereveil.com/documents/tableau_index_glycemique.pdf).

Vous pouvez également répartir la quantité de nourriture ingérée en plusieurs petits repas. Ça permet d’éviter la production excessive de l’insuline.

Finalement, vous pouvez améliorer le fonctionnement de votre pancréas (l’organe qui gère l’insuline) grâce à des suppléments comme l’acide alpha-lipoïque et le picolinate de chrome.

 

Article écrit par Éric Beaumont (voir sa page Facebook), entraîneur au Méga Fitness Gym à Québec