5 films ou trilogies que vous aimerez peut-être plus que Avengers: Endgame

L’univers de Marvel est détaillé et compose plusieurs films riches en action. Le film des frères Russo est lui aussi un beau bébé, rempli d’effets spéciaux et de punchlines. Cependant, voici 5 films ou trilogies que vous aimerez peut-être mieux que Avengers : Endgame.

1- Logan (James Mangold, 2017)

Les X-Men disparaissent gentiment et Logan (Hugh Jackman) trouve que l’éternité est longue. Voilà qu’arrive Laura, tout pour lui. Pour sauver cette mutante, il ressort les griffes et doit traverser toutes sortes de choses. Quoi de plus beau qu’un héros qui meurt? James Mangold se déchire pour nous offrir une belle fin au personnage, le destin, la mort, le sacrifice et tout et tout. À la toute fin où l’on voit Laura renverser la croix de la tombe de Logan pour en faire un « X » nous reste encore en mémoire. C’est fini et il n’y a strictement rien à ajouter.

2- La trilogie Batman de Christopher Nolan (2005-2012)

DC Comics fait un peu pitié depuis que Marvel et Disney dominent l’univers des supers-héros. Pendant des années, sauf la parenthèse Tim Burton, Batman était celui dont tout le monde parlait. Égarée dans l’espace VIP, la chauve-souris s’emmerdait ferme, espérant qu’un bel inconnu l’invite à danser et Christopher est arrivé. L’Anglais a réalisé trois chefs d’oeuvre : Batman Begins (2005), The Dark Knight : Le Chevalier noir (2008), The Dark Knight Rises (2012). À voir absolument!

3- La trilogie Incassable, Split et Glass (2000-2019)

Les demi-dieux n’ont pas commencé en 2008 avec Iron Man. Huit ans avant, un petit génie, Night Shyamalan, inventait carrément ses super-héros! Et vous connaissez leurs superpouvoirs ? Un (Bruce Willis) est tellement costaud qu’il arrive à soulever n’importe quoi et l’autre (Samuel L. Jackson) est si fragile qu’il doit se promener en chaise roulante. Ça fait pas rêver? Il faut voir Incassable (2000) pour comprendre comment Shyamalan installe l’irréel en mélangeant les notes de James Newton Howard et les trois pouvoirs que maîtrise Willis. En 2017, il créait un des meilleurs vilains avec Split. Même s’il nous un a peu déçus avec Glass (2019), on veut encore du Night.

4- Captain America : Civil War (Anthony et Joe Russo, 2016)

Les Avengers se battent entre eux, mais ce que l’on retient, ce sont les implications philosophiques que pose l’affrontement entre partisans d’Iron Man et de Captain America. Les premiers estiment qu’ils doivent opérer sous l’influence de l’Onu. Les seconds non. Personne n’a lu l’intégrale de Samuel Huntington, c’est quand même agréable de réfléchir entre deux bouchées de pop-corn.

5- Les deux premiers volumes de Hellboy de Guillermo del Toro (2004-2008)

Produit par Dark Horse Comics, Hellboy ne bénéficie pas de la puissance de frappe de Disney. Il a eu le privilège d’être réalisé au cinéma par Guillermo del Toro, gagnant de l’Oscar du meilleur réalisateur de 2018. Ron Perlman en diablotin gentil et grognon, tout en glissant des références à Lovecraft et à un gothique carrément flamboyant et diabolique.