Les avantages du Leg Curl en début d’entraînement

Il y a quelques années, j’avais coutume de penser que le premier exercice devait être celui qui recrute le plus de fibres musculaires, celui avec lequel on peut charger le plus (toujours débuter par le squat !). J’ai récemment découvert que ce n’est pas toujours la meilleure façon de faire pour tout le monde. Pour ce qui est du développement des jambes et du bas du corps en général, vous pourriez accélérer votre progression drastiquement en priorisant les variantes du leg curl au début de votre séance pendant plusieurs semaines!

Voici 4 raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas vous tromper en débutant votre séance de jambes par le Leg Curl:

1. Les ischios-jambiers ont une fâcheuse tendance à être très tendus. Le fait des les assouplir au leg curl avec une descente lente durant la portion excentrique (3 à 5 secondes) sera très bénifique. Ça enlevera une tension considérable au niveau des genoux en plus de vous faire gagner de l’amplitude sur les mouvements qui vont suivre (comme avec le Squat par exemple).

2. La plupart des gars font (au moins) 16 séries des fléchisseurs de bras (les biceps), mais seulement 4 séries des muscles qui ont comme fonction de fléchir les genoux (les ischios-jambier). Pas logique, surtout que les ischios ont beaucoup plus de fibres musculaires et d’impact fonctionnel que les biceps!

3. Les ischios ont une très grande composante de fibres rapides qui demandent beaucoup d’énergie explosive. Ils bénéficient d’être sollicités lorsque le système nerveux est moins épuisé, c’est-à-dire au début de l’entraînement.

4. Les hommes ont souvent les muscles  »d’en avant » trop développés par rapport à ceux qu’ils ne voient pas (Pect, épaules, biceps, quadriceps V.S. Dos, fessiers, ischios). Le développement de la chaîne postérieure devient vite inférieure aux muscles visibles devant le miroir.  Quant aux femmes, elles ont tendance à entraîner les fessiers de manière excessive. En plus de générer des problèmes de lordose prématurés (creu important dans le bas du dos), elles finissent par avoir les ischios-jambiers sous-développés dû à ce débalancement.

Tout débalencement limite grandement la progression et augmente le risque de blessures au bout de quelques mois à peine. Il est ainsi intéressant de prioriser les points faibles en début de séance comme avec le leg curl!

 

Chaque exercice a sa raison d’être. Votre sélection devrait prendre plusieurs facteurs en considération. Dans les faits, plusieurs personnes (presque tout le monde) peuvent bénéficier d’un renforcement des ischios-jambiers en début de séance, alors pourquoi ne pas l’essayer!

 

Texte écrit par Alexandre Colin, entraîneur au Sport Évolution, Le Gym.