Les avantages de la testostérone, autant pour les femmes que pour les hommes

Pourquoi les femmes qui s’entraînent (et tout le monde) devraient booster leur niveau de testostérone?

J’imagine que le terme booster a amené dans votre esprit des images de suppléments de marques américaines douteuses ou vous a fait pensé aux athlètes aux jeux olympiques accusés de dopage?

Il faut savoir que le système hormonal de l’être humain est d’une complexité remarquable et presque chaque hormone peut avoir des impacts sur d’autres. Votre niveau de testostérone joue un rôle très important! Comme vous le savez peut-être, un plus haut taux de cette hormone dans votre sang fera en sorte que votre perte de gras sera plus facile en plus de tonifier vos muscles de manière plus efficace, mais il y a plusieurs autres avantages:

– Votre niveau de cortisol sera plus facile à contrôler, ce dernier ayant une tendance à être antagoniste à la testostérone.
– Votre gestion des glucides sera meilleure.
– Votre récupération à l’entraînement sera plus rapide.
– Vous aurez plus de libido et d’appétit.
– L’activité de votre thyroïde sera plus efficace.

Selon moi, et ce conseil reste valable pour les hommes comme pour les femmes, les suppléments qui se ventent d’augmenter votre production naturelle de testostérone n’est PAS le moyen le plus rapide de réellement améliorer votre profil hormonal. Certains facteurs de votre mode de vie VONT JOUER DAVANTAGE sur une production optimale de cette hormone indispensable:

1. Tous les suppléments qui peuvent vous aider à relaxer et surtout à augmenter la qualité de votre sommeil auront beaucoup plus d’impact sur votre testostérone que les boosters traditionnels. Pour aider le sommeil, je pense au magésium, à la mélatonine, au rhodolia, le 5-HTP, la L-Théanine, etc. À ce stade, il faut expérimenter les suppléments qui fonctionnent le plus pour vous. Une seule heure de sommeil manquée a un impact négatif sur votre santé hormonale!

2. Évitez d’avoir une diète trop restrictive pendant trop longtemps. La consommation de bons gras comme les omégas 3, une viande rouge de qualité, des oeufs, et une certaine quantité de calories biodisponibles sont indispensables.

3. Les glucides après l’entraînement et en fin de soirée aident à diminuer votre cortisol, donc vous donne un environnement anabolique plus favorable. Les diètes sans glucides (comme la mode cétogène) peuvent être nocives pour le métabolisme et la santé de certaines personnes. Chaque personne mérite une approche différente.

4. Évitez les carences, une bonne multivitamines ou un supplément d’antioxidants biologiques en poudre (Greens) peut aider énormément pour combler les manques dans votre alimentation contemporaine. Une déficience quelconque peut diminuer votre production de testotérone (en particulier le zinc et la vitamine D3).

5. Évitez de faire trop de volume d’entraînement, d’étirer vos séances au-delà d’une heure à chaque fois et de ne pas prendre aucune journée de repos. Votre athlète préféré en bodybuilding, en crossfit et même dans des sports plus communs comme le football qui s’entraîne plus de 20 heures par semaine utilise sans doute des moyens de récupération hormonale auxquels vous n’avez pas accès (ou que vous ne voudriez pas utiliser). Aussi, ils n’ont pas le stress d’un emploi à temps plein avec lequel faire concorder leurs activités sportives. Le corps a besoin de repos et il se reconstruit chez vous, pas au gym.

Il va sans dire que si vous souffrez d’une condition médicale particulière  (comme l’hypogonadisme) ces suggestions auront un impact limité n’équivalant pas l’avis d’un professionnel de la santé.

En somme, avoir une bonne production de testostérone est une conséquence d’un mode de vie sain et équilibré. Ce n’est pas un hasard si les filles qui s’entraînent souvent et qui ont une bonne alimentation sont aussi de très bonnes amantes.

 

Texte écrit par Alexandre Colin, entraîneur au Sport évolution, Le gym.