Optimisez-vous votre tempo?

Autrefois, les adeptes de musculation se fiaient uniquement sur le nombre de répétitions pour déterminer le résultat d’une série. L’un des premiers à parler de la durée d’un effort (temps sous tension) pour déterminer le résultat obtenu à la suite d’une série fut Charles Poliquin.

Non seulement le temps sous tension est plus garant de résultat que le nombre de répétitions seul, mais en plus, le temps attribué à chacune des étapes d’un mouvement apporte une dimension complètement différente à l’effort et aux résultats obtenus.

 

Ainsi, une série de 6-8 répétitions qui dure 20 secondes ne procurera pas le même résultat qu’une série de 6-8 de 40 secondes, on s’entend là-dessus. Il est clair que de forcer deux fois plus longtemps pour un même nombre de répétition procure des résultats complètement différents.

Maintenant que la preuve est faite, accordons notre attention sur la durée de chacune des étapes qui composent un mouvement.

Tout d’abord, il faut savoir qu’un mouvement est composé de 4 phases : la phase excentrique (descente), la phase excentrique maximale (pause en bas), la phase concentrique (montée) et la phase concentrique maximale (pause en haut). Ainsi, 2 séries de 6-8 répétitions peuvent durer respectivement 40 secondes, mais procurer des résultats complètement différents.

Prenons un tempo de 3011 pour une série de 6-8 répétitions. Cette série aura un temps sous tension de 30-40 secondes. Avec un tempo différent, disons 2210, cette série de 6-8 durera aussi 30-40 secondes, mais procurera un résultat différent à cause de la tension musculaire qui sera plus grande.

Finalement, l’entrainement est une science bien plus complexe que ce qu’il ne parait. Chaque entraineur aspire à maîtriser tout les paramètres menant au succès. Que ce soit le nombre de séries, le nombre de répétitions, le temps sous tension, le temps accordé à chacune des phases, le temps de pause ou même l’ordre des exercices, chacun de ces paramètres aura un impact sur les résultats de votre entrainement.

Voilà pourquoi vous devriez choisir un entraineur capable de choisir les bons temps sous tension en fonction de vos objectifs!

 

Texte écrit par Éric Beaumont, pour plus d’info sur le sujet, vous pouvez communiquer avec lui à partir de sa page Facebook: Dhell Science